/ HAS MAGAZINE
The Day Before Xmas
Micha Peled
Réalisateur
À travers une conversation, Micha Peled invite le public à réfléchir à un impossible dilemme éthique. Oscillant entre réalité et fiction, le cinéaste fait appel à notre sens de la justice.

(* cette œuvre de fiction contient un contenu sensible).

The Day Before Xmas, Micha Peled, 2020

L’inquiétude contemporaine concernant les faits et leur véracité se concentre principalement sur l’arène sociopolitique. Mais qu’en est-il du domaine personnel ? L’art s’est toujours intéressé à la relation entre fiction, non-fiction et autofiction, ainsi qu’au rôle que peut jouer l’ambiguïté dans notre appréciation du monde. Pourtant, depuis les travaux d’Heisenberg et d’Einstein dans les années 1920, l’incertitude est considérée comme acquise, même en physique. The Day Before Xmas, une nouvelle sous forme de vidéo, appartient à cet espace ambigu. Elle soulève un profond dilemme éthique, opposant deux impératifs moraux cruciaux. Cette histoire est un produit du contexte pandémique, se déroulant principalement par le biais d’un appel zoom.

Micha Peled a travaillé comme réalisateur de documentaires pour la télévision publique européenne (Arte, Channel 4, WDR) et américaine (PBS). Sa trilogie primée, Globalization Trilogy, a été diffusée sur 31 chaînes et dans plus de 100 festivals de cinéma sur tous les continents, et a reçu 20 prix internationaux. Il a notamment reçu le prix des droits de l’homme d’Amnesty International, le prix de la justice mondiale d’Oxfam, le prix du public de PBS/Independent Lens et le prix de l’écran vert de l’IDFA.  Il est actuellement à Guadalajara, au Mexique, où ce court-métrage a été monté. Sa base permanente est à San Francisco, aux États-Unis. Il est né en Israël et a également vécu à Paris pendant quelques années.

Publication précédente
Sommaire
Publication suivante
03
Vérité et Croyance
JUIN 2021
Auteur

Micha Peled a travaillé comme réalisateur de documentaires pour la télévision publique européenne (Arte, Channel 4, WDR) et américaine (PBS). Sa trilogie primée, Globalization Trilogy, a été diffusée sur 31 chaînes et dans plus de 100 festivals de cinéma sur tous les continents, et a reçu 20 prix internationaux. Il a notamment reçu le prix des droits de l’homme d’Amnesty International, le prix de la justice mondiale d’Oxfam, le prix du public de PBS/Independent Lens et le prix de l’écran vert de l’IDFA.  Il est actuellement à Guadalajara, au Mexique, où ce court-métrage a été monté. Sa base permanente est à San Francisco, aux États-Unis. Il est né en Israël et a également vécu à Paris pendant quelques années.

Version PDF