ARTISTS AND PROJECTS
ART MAP
AROUND THE WORLD
HAS MAGAZINE
English
Français
ABOUT US
The project
Founders and partners
Get involved
Who we are
Contact
/ HAS MAGAZINE
Archive Dreaming
Refik Anadol
Artiste multimédia
PERFORMING
TRANSFORMING
Au fur et à mesure que les archives sont numérisées, leurs données peuvent devenir la source de nouvelles découvertes ou de matériel de travail créatif. Archive Dreaming de Refik Anadol crée un environnement immersif qui brouille les lignes entre l’ancien et le moderne, le matériel et le numérique, les deux et trois dimensions.

Invité par le centre de recherches SALT à travailler à partir de leurs archives, l’artiste Refik Anadol s’est servi du machine learning (ou apprentissage automatique) pour rechercher et faire apparaître les liens latents parmi une collection de 1,7 million documents. Les interactions des données pluridimensionnelles obtenues à partir de ces archives ont été par la suite transformées en une installation multimédia immersive. Présentée au sein de The Uses of Art: Final Exhibition (Les usages de l’art  : Exposition finale) avec le soutien de la commission culturelle de l’Union Européenne, Archive Dreaming est une œuvre activée et pilotée par ses usagers. Néanmoins, lorsqu’inactive, l’installation se met à « rêver » de corrélations insoupçonnées entre les divers documents. Les données et interactions qui émergent de ce rêve sont ensuite transformées en un espace architectural immersif.

Archive Dreaming from Refik Anadol on Vimeo.

Peu de temps après avoir reçu la commande artistique de SALT, Anadol est devenu artiste-résident au sein du programme Artists and Machine Intelligence de Google, où il a pu collaborer avec Mike Tyka afin d’explorer des technologies de pointe au sein du domaine de l’Intelligence Artificielle dans un environnement rassemblant artistes et ingénieurs. Développée au cours de cette résidence, Archive Dreaming a transformé l’espace de galerie du 1er étage de SALT Galata en un environnement enveloppant où histoire et temps présent s’entrelacent et où l’introduction d’algorithmes d’apprentissage automatique vient bouleverser et mettre à l’épreuve les notions traditionnelles des archives.

L’espace architectural immersif a été conçu comme une toile sur laquelle viennent agir la lumière et les données. Cet effort de déconstruire un espace illusoire vient altérer radicalement les frontières habituelles de l’expérience visuelle d’une librairie ou d’un écran de cinéma conventionnel et les transforme en un espace architectural cinétique et tridimensionnel d’archives visuelles. À l’aide d’une vraie sensibilité architecturale, l’installation immersive revisite les concepts de mémoire, d’histoire et de culture dans une perspective muséographique du XXIe siècle.

Artiste multimédia, réalisateur, conférencier et chercheur invité au département de design des arts media de l’UCLA. Il travaille in situ avec la sculpture algorithmiques et la performance audiovisuelle live dans une approche d’installation immersive. Ses œuvres explorent l’espace entre les entités numériques et physiques en créant une relation hybride entre l’architecture et les arts multimédia avec l’intelligence des machines.

http://www.refikanadolstudio.com

Publication précédente
Sommaire
Publication suivante
01
BIG DATA ET
SINGULARITÉS
JUIN 2020
PERFORMING
TRANSFORMING
PDF version
Partager