/ HAS MAGAZINE
Le conseil international de la philosophie et des sciences humaines
CIPSH
Partenaire
Le CIPSH est une organisation académique non gouvernementale en partenariat avec l'UNESCO, qui fédère des centaines de sociétés savantes dans le domaine de la philosophie, des sciences humaines et des sujets connexes pour favoriser une meilleure connaissance des cultures et des différents comportements sociaux, individuels et collectifs et pour mettre en évidence la richesse de chaque culture et leur féconde diversité.

Le Conseil international de la philosophie et des sciences humaines a été fondé en 1949, sous les auspices de l’UNESCO, afin d’étudier la spécificité des sciences humaines pour comprendre les grands défis de l’humanité : la paix, la convivialité, la finalité, ce que signifie être humain, les conditions de l’action humaine, la façon d’articuler la diversité culturelle et l’unité de l’espèce, tout en rejetant toute forme de racisme, de xénophobie ou d’autres préjugés. La philosophie, l’histoire, la littérature, l’anthropologie, la géographie, et leurs différentes sous-disciplines, mais aussi les principes fondamentaux de la sémantique et de l’éthique dans d’autres sciences, sont au cœur des travaux du CIPSH.

Constitué de 21 fédérations savantes mondiales, elles-mêmes engageant des milliers de structures dans tous les pays, le CIPSH et ses membres, travaillant avec l’UNESCO, afin d’établir et de se mettre d’accord sur des priorités et des agendas convenus pour les nouveaux défis à venir.

© Arlette Rhusimane Bashizi (République Démocratique du Congo) /UNESCO Youth Eyes on the Silk Roads

Journée mondiale de la logique

L’UNESCO, lors de la 40ème session de sa Conférence Générale, déclare le 14 janvier « Journée mondiale de la logique », en association avec le Conseil International de la Philosophie et des Sciences Humaines (CIPSH) », rappelant que la logique, en tant que discipline qui encourage la pensée rationnelle et critique, est d’une importance primordiale pour le développement des connaissances, des sciences et des technologies humaines. Le CIPSH a mis en place un projet de coordination spécial et encouragera la Journée mondiale de la logique en tant que moment de sensibilisation majeur pour les sciences humaines.

Visitez le site de la Journée mondiale de la logique : http://wld.cipsh.international/

La conférence européenne des humanités

La Conférence Européenne des Humanités sera organisée à Lisbonne du 5 au 7 mai 2021, sous l’autorité du Portugal qui actuellement préside le Conseil de l’Union Européen. Après la Conférence Mondiale des Humanités, la Conférence Européenne aborde le domaine des sciences humaines (comprenant ses diverses traditions, notamment sous les appellations de Humanities et Geisteswissenschaften) comme un ensemble de méthodologies et de perspectives spécifiques. Toutefois, celles-ci ne se limitent pas aux questions disciplinaires traditionnelles et, dans le cadre de la conférence, devraient se concentrer sur des thèmes transversaux de la société, en mettant en évidence la contribution spécifique des sciences humaines à notre monde. Cette contribution se fait en étroite collaboration avec des chercheurs d’autres disciplines telles que les sciences naturelles, sociales, de l’ingénieur et médicales, pour discuter des politiques éducatives et scientifiques ainsi que des processus de diffusion des connaissances.

La Conférence est organisée conjointement par le CIPSH, l’UNESCO et la Fondation des Sciences et Technologies (FCT), l’Agence publique portugaise pour le soutien de la recherche et du développement dans tous les domaines du savoir. Le thème général de la conférence est Les sciences humaines européennes et au-delà. Quatre questions spécifiques ont déjà été proposées : 1) Dynamiques multidisciplinaires en tant que stratégies d’éducation et de recherche et de développement pour la résolution de problèmes significatifs ; ­ 2) Patrimoine, mobilité et identités ; 3) Influence et impact des sciences humaines dans la société ; 4) Les nouvelles sciences humaines.

Visitez le site de la Conférence Européenne des Humanités : http://www.europeanhumanities2021.ipt.pt/

Ressources chinoises et européennes pour une éthique mondiale

Le CIPSH a promu la première Académie internationale sur les cultures chinoises et les sciences humaines mondiales, menée sous forme de webinaire à cause du contexte sanitaire. Ce webinaire a été organisé en partenariat avec l’Union Académique Internationale (UAI) en collaboration avec le Stockholm China Center à l’Institut pour la politique de sécurité et de développement (ISDP), se focalisant sur l’Ethique mondiale, considérant qu’elle a un rôle fondamental à jouer non seulement dans la définition des valeurs de base mais aussi dans l’obtention d’un consensus transculturel sur la signification de notions clés telles que le « bien-être » et la « bonne gouvernance ».

Le programme de l’Académie internationale du CIPSH se poursuivra en 2021, consistant en une série de séminaires intensifs annuels de haut niveau, se concentrant chaque année sur des thèmes spécifiques, promouvant un dialogue avec les communautés universitaires de la région où ils auront lieu, et attirant des étudiants avancés pour favoriser la recherche future dans ces domaines. Il se déroulera sous les auspices d’un comité scientifique nommé par le CIPSH. Le programme, qui bénéficie d’une subvention de la Fondation de Chiang Ching-kuo pour les échanges universitaires internationaux, se déroule en Europe.

Rapport mondial sur les humanités

L’un des résultats de la Conférence mondiale des humanités de 2017, organisée par le CIPSH et l’UNESCO, a été la reconnaissance de la nécessité d’une compréhension plus approfondie des sciences humaines dans toutes les régions du monde. Sur la base de cette recommandation, le CIPSH a décidé de rédiger un Rapport mondial sur les humanités. L’objectif de ce rapport sera d’établir les domaines de valeur au sein des sciences humaines et de montrer comment les sciences humaines définissent les domaines d’urgence et d’attention. Dans ce contexte, le rapport démontrera l’effet du soutien aux sciences humaines. En même temps, le rapport vise à établir une compréhension plus approfondie des domaines dans lesquels les sciences humaines sont menacées et de la manière dont elles le sont. Le rapport présentera très prochainement ses recommandations préliminaires, sur la base de rapports régionaux préparés par des centres régionaux (l’Asie de l’Est, la péninsule indienne, l’Afrique, l’Amérique du Sud, les pays arabes Europe et l’Amérique du Nord) et d’un rapport de synthèse central.

Programme de chaires CIPSH

Le CIPSH a établi un programme de chaires académiques, conçu afin de mettre en lumière et d’encourager les réseaux existants et les centres de recherche en sciences humaines afin d’attirer davantage l’attention sur les sciences humaines à travers le monde ainsi que de faire croître la reconnaissance de leur importance dans la société contemporaine. L’objectif est d’approuver et de faire connaître la création de chaires de sciences humaines universitaires de ce type de réseaux, orientées vers un thème général et dirigées par un titulaire de chaire, dans les universités ou autres institutions de recherche reconnues. Jusqu’à présent, quatre chaires ont été créées, sur les nouvelles sciences humaines (Université de Californie, Irvine), la vitalité et la diversité ethnolinguistiques (Université de Leiden), les études mondiales (Université Aberta, Portugal), et les sciences humaines dans l’éducation (Université NOVA, Portugal).

BRIDGES

Depuis décembre 2017, des discussions exploratoires ont eu lieu entre l’UNESCO, le CIPSH et divers partenaires institutionnels et organisationnels actifs au niveau international dans le domaine de la durabilité (en particulier l’Observatoire circumpolaire des sciences humaines pour l’environnement) concernant une proposition visant à établir une coalition mondiale sur la science de la durabilité. Cette initiative s’appuie sur le paradigme raffiné de la science de la durabilité inauguré en 2017 avec le lancement des lignes directrices de l’UNESCO pour la science de la durabilité dans la recherche et l’éducation, et vise spécifiquement à les rendre opérationnelles. À partir de 2020, BRIDGES élabore un cadre d’action en réunissant une série de partenaires, afin de concevoir et de mettre en œuvre, de manière copropriétaire, des projets pilotes territoriaux, en combinant différentes sources de connaissances et traditions.

Les sciences humaines et sociales au service de la durabilité

Organisée par la chaire UNESCO de la compréhension globale pour la durabilité à l’Université de Iena, cette conférence a eu lieu le 21 et 22 octobre en collaboration avec le CIPSH, engageant un grand nombre de chercheurs, d’artistes et de politiques de renom, partant de la prise de conscience que les transformations sociétales nécessaires ne peuvent être réalisées sans que les sciences humaines et sociales ne discutent de la manière dont elles peuvent intervenir efficacement.

© Mohammed Nahid Aziz (Bangladesh) /UNESCO Youth Eyes on the Silk Roads

Conseil international de la philosophie et des sciences humaines : http://cipsh.net/

Publication précédente
Sommaire
Publication suivante
02
Entre anxiété et espoir
Janvier 2021
Auteur

Conseil international de la philosophie et des sciences humaines : http://cipsh.net/

Version PDF