ARTISTS AND PROJECTS
ART MAP
AROUND THE WORLD
HAS MAGAZINE
English
Français
ABOUT US
The project
Founders and partners
Get involved
Who we are
Contact
/ HAS MAGAZINE
Action/Recherche : GCACS
Global Chinese Arts & Culture Society
Partenaire
RESEARCH
La mission de la Global Chinese Arts and Culture Society est de créer une plate-forme transrégionale et interculturelle pour le dialogue des cultures et des arts entre l’Orient et l’Occident et de promouvoir la compréhension et la confiance mutuelle.
Professeur Lin Xiang Xiong

I. Objectifs

Notre vision est de construire un foyer spirituel d’égalité, de liberté et d’ouverture ; de permettre aux êtres humains de se rencontrer, d’interagir et d’apprendre grâce au dialogue entre les arts et la culture ; de communiquer les uns avec les autres, de réfléchir ensemble à l’avenir de l’humanité et à l’harmonie dans le monde.

II. Comité consultatif international

Afin de renforcer son caractère académique, scientifique et international, de promouvoir l’échange et la collaboration entre les hémisphères et les cultures de l’Est et de l’Ouest dans différents domaines, la GCACS a créé un comité consultatif international chargé de guider stratégiquement ses activités et son développement.

Il est composé de :

Pour la partie Est

Jao Tsung-I (Chine)

Zhang Qizhi (Chine)

Li Zehou (Chine)

Liu Mengxi (Chine)

Yuan Xingpei (Chine)

Wu Zhipan (Chine)

Yan Shaodang (Chine)

Zhang Qingshan (Chine)

Pour la partie Ouest

Wang Gungwu (Australie)

James Chieh Hsiung (états-Unis)

Tu Weiming (états-Unis)

Roger T. Ames (états-Unis)

Guy Salvatore (états-Unis)

Tan Chung (états-Unis)

Huang I-shu (états-Unis)

Charles-Etienne Lagasse (Belgique)

Michel Baudson (Belgique)

Charles Le Blanc (Canada)

Wolfgang Kubin (Allemagne)

Karl-Heinz Pohl (Allemagne)

BAKANDEJA wa MPUNGU (Congo)

Guy Dockendorf (Luxembourg)

Wolfgang Kubin (Allemagne)

Karl-Heinz Pohl (Allemagne)

Guy Dockendorf (Luxembourg)

III. Brève présentation des activités artistiques et culturelles

La Global Chinese Art & Culture Society a été initiée et est entièrement soutenue par le professeur Lin Xiang Xiong, artiste et entrepreneur singapourien. Elle est enregistrée auprès de l’administration de la Société de Singapour depuis janvier 2010. Basée à Singapour, la GCACS est en train de se développer en Europe et en Océanie.

Par l’organisation de projets culturels, tels que des conférences sur la culture et l’art, des symposiums de haut niveau et la publication de monographies académiques, nous cherchons à promouvoir le respect mutuel, la compréhension et la confiance entre différentes nations, différents peuples et différentes cultures.

Le 28 décembre 2009, la GCACS a été agréée par le Registre des Sociétés du ministère de l’intérieur de Singapour à devenir un groupe artistique de la société civile pour la préservation du patrimoine culturel.

En décembre 2010, conjointement avec l’Association pour la culture Yan Huang de Chine et le Département des Etudes Chinoises de l’Université nationale de Singapour, la GCACS a organisé un forum biennal : le sixième symposium international du Forum Mondial sur la Culture Chinoise au XXIe siècle à Singapour, pour la première fois en dehors de la Chine. Plus de 150 universitaires de renom, venus du monde entier, ont participé à ce forum. Basé sur un échange culturel et académique de haut niveau entre l’Est et l’Ouest cet événement a bénéficié d’une large attention et une grande reconnaissance.

En avril 2011, la GCACS, la National Gallery of Singapore et Lianhe Zaobao ont co-organisé la conférence et le symposium Avant-garde tropicale, commémorant le centenaire de M. Liu Kang (1911-2011).

En décembre 2012, la GCACS a collaboré avec l’Association pour la culture Yan Huang de Chine et l’Université La Trobe d’Australie pour organiser le septième symposium international du Forum Mondial sur la culture chinoise au XXIe siècle. Plus de 120 représentants universitaires, artistes et personnalités y ont participé.

En septembre 2013, avec le soutien du ministère de la culture de Chine et en collaboration avec l’Académie nationale des arts de Chine et l’Association pour la culture Yan Huang, la GCACS a organisé l’exposition Seeking Heaven and Earth – A Worldwide Tour Exhibition of post-Nanyang new works school of paintings. Cette exposition a attiré l’attention et la reconnaissance de la communauté artistique chinoise et a permis de consolider la position de la GCACS pour développer des échanges et des dialogues novateurs entre les expressions chinoises et occidentales dans le domaine de la peinture.

En novembre 2013, la GCACS, la Société du confucianisme de Singapour et l’Institut des Hautes Etudes Humanistes ont accueilli le symposium international Confucianisme et religion : Interaction et dialogue” à Singapour.

En mai 2015, la GCACS, Wallonie-Bruxelles International et le musée du Bois du Caizer à Charleroi, Belgique,  ont organisé une exposition de trois mois  autour des techniques de peinture et d’expression de l’art oriental et occidental et de leur influence réciproques. Les œuvres qui étaient présentées questionnaient des enjeux sociaux tels que le dialogue des cultures, l’écologie ou encore les disparités économiques entre les hommes et les pays. 

En juin 2015, la GCACS et l’Institut d’Etudes Orientales de l’Université de Pékin ont organisé le 1er Symposium international du Forum des cultures orientales au XXIe siècle (FEC). Ce forum basé à l’Université de Pékin a réuni des universitaires réputés du monde entier. Il  était dédié à l’étude du rôle des droits de l’Homme dans le développement et le progrès des sociétés et au renforcement des échanges entre les peuples de l’est et de l’ouest.

En septembre 2015, la GCACS et l’Association des artistes chinois ont organisé conjointement la 6e Biennale Internationale d’Art de Pékin, exposition d’art contemporain de l’Asie du Sud-Est. La GCACS a invité des artistes d’Asie du Sud-Est à un échange artistique avec des artistes chinois.

En mai 2016, la GCACS avec Wallonie-Bruxelles International et la School of Arts de l’Université de Pékin ont organisé une exposition de groupe intitulée Art pour la paix avec des perspectives interculturelles entre l’Est et l’Ouest au siège de l’UNESCO à Paris. 11 artistes de Belgique, de Chine et de Singapour étaient invités à exposer leurs peintures. Le commissariat de l’exposition a été réalisé par professeur Lin Xiang Xiong. Cette exposition était consacrée à la promotion et au renforcement du dialogue entre les différents peuples et cultures sous les auspices de l’UNESCO, de même qu’à la réflexion, par les thématiques qu’elle abordait, sur les enjeux écologiques, sociaux et économiques auxquels les continents sont confrontés.

En décembre 2016, le Forum Boya, premier forum de l’Université de Pékin, s’est tenu à Kuala Lumpur (Malaisie). La GCACS, en tant qu’organisateur principal, a invité Justin Yifu Lin, ancien chef économiste et premier vice-président de la Banque mondiale, à prononcer un discours sur le thème Une ceinture, une route et une zone de libre-échange : Initiative et Mesure de la Nouvelle Porte Ouverte de la Chine.

Professeur Lin Xiang Xiong et Lech Walesa

En mars 2017, le forum Art pour la paix a été organisé au Sénat français à Paris, coparrainé par GCACS, The Art for Peace Society et Area Magazine. A cette occasion, le professeur Lin Xiang Xiong, M. Lech Walesa, ancien président de la République de Pologne, et plusieurs des artistes présentés ont échangé sur le rôle de l’art et du politique pour une société pacifique et égalitaire. Alors que les artistes montrent la préoccupation humaine à travers leurs œuvres, les politiciens créent l’harmonie sociale par le biais de bonnes décisions pour parvenir à des mécanismes politiques égalitaires et pacifiques. Ce moment a non seulement permis un échange très enrichissant entre le politique et l’artistique, mais a également donné une nouvelle impulsion au Forum.

En mars 2017, la GCACS a collaboré avec la Hongkong Society of Asia-Pacific 21 et l’Institut des études orientales de l’Université de Pékin pour organiser le 1er Forum international de Penang – The Belt & Road Initiative – Malaisie. 52 experts et universitaires de différents domaines académiques venant de Hong Kong, Macao, Taïwan et d’Asie du Sud-Est ont échangé sur la la Route Asiatique 1 (BRIDGE 1) – The Belt & Road Initiative – s’articule autour de ses enjeux économiques, politiques, sociaux, historiques et d’intégration.

En août 2017, la GCACS a participé, en partenariat avec l’UNESCO, le Conseil international de la philosophie et des sciences humaines (CIPSH) et le gouvernement local de Liège, à la toute première Conférence Mondiale des Sciences Humaines. 1 800 professionnels, universitaires et artistes se sont réunis à Liège pour donner le coup d’envoi de l’événement. Cet événement pluridisciplinaire accueillait des universitaires, ainsi que des personnalités du monde de la Culture, des Arts et des Sciences Humaines pour échanger autour des enjeux humains et sociaux du XXIe siècle. Le professeur Lin Xiang Xiong a prononcé un discours sur “l’humanité et la civilisation”, partant de l’origine des êtres humains, pour évoquer les structures sociales, politiques, culturelles et économiques de l’histoire de l’humanité, et les mettre en perspective avec la situation politique et économique mondiale actuelle.

Cérémonie de pose de la première pière de la fondation de la Global Chinese Arts & Culture Society

En juillet 2019, La GACS a organisé le deuxième Forum de l’art pour la paix : Arts et Société, qui s’est tenu à Penang, en Malaisie, en collaboration avec UNESCO-MOST, le Conseil international de la philosophie et des sciences humaines (CIPSH) et Mémoire de l’Avenir. Des universitaires et des professionnels du monde entier se sont réunis pour dialoguer autour de l’apport des Arts dans les sociétés  par le prisme de la philosophie, des Sciences Humaines, de l’Histoire et des Arts – représenté par des artistes de disciplines différentes et des porteurs de projets culturels. Cette journée de conférences a été marquée par un dialogue culturel enrichissant entre les pays de l’EST et de l’OUEST.

Perspectives

2022 : Inauguration de la fondation d’Art et de Culture de Lin Xiang Xiong. Ce prestigieux bâtiment s’étendra sur plus de
8 000 m2, 7 étages, et se construit sur un site 3 600 m2 situé sur la rive est de
Gelugor – Penang (Malaisie).

La conception architecturale originale est inspirée d’une tortue qui accoste sur la plage. Clin d’œil à la croyance culturelle populaire chinoise, la tortue représente la prospérité, la longévité et la gentillesse. Elle symbolisera les messages positifs qui seront apportés à Penang et en Malaisie.

Ce bâtiment marquera de manière inédite le paysage culturel et architectural de Penang. Dédié à la présentation d’œuvres artistiques pluridisciplinaires du monde entier, la fondation comprendra également un centre éducatif de l’UNESCO au rez-de-chaussée.

La construction a commencé en décembre 2018 et devrait s’achever en 2022 pour un budget d’environ 20 millions de dollars.

Cérémonie de pose de la première pière de la fondation de la Global Chinese Arts & Culture Society

Global Chinese Arts & Culture Society

http://www.gcac.org.sg/en/home/

Publication précédente
Sommaire
Publication suivante
01
BIG DATA ET
SINGULARITÉS
JUIN 2020
RESEARCH
Version PDF
Partager